Une altercation entre Neymar et Cavani aurait eu lieu

neymar-cavani-clash

 

Il fallait bien que cela arrive un jour. Que Neymar, la nouvelle icône flamboyante du vice-champion de France en titre, arraché au prix d’or au FC Barcelone, redevienne un simple mortel l’espace d’un match compliqué contre l’Olympique Lyonnais. En effet, embourbé dans la défense rugueuse d’un adversaire de qualité, le prodige brésilien n’a pas réussi à faire parler la poudre. Et par ricochet, le club de la capitale en a balbutié son football, orphelin des fulgurances de son génie et obligé de s’en remettre à la mansuétude bien involontaire de la charnière centrale lyonnaise pour forcer la décision en fin de match.

De la tension entre les deux stars

Sans doute faut-il voir dans les ruades répétées du fantasque brésilien à l’encontre d’Edinson Cavani pour tirer coup-franc et penalty, une forme de frustration primaire devant son impuissance à trouver la solution dans le jeu. A moins que ce ne soit l’orgueil surdimensionné d’un champion centré sur lui-même, qui avait déjà eu la même attitude contre un autre adversaire, à savoir l’AS St Etienne, il y a trois semaines de cela. Une querelle d’égo au sommet de la hiérarchie que n’a pas voulu trancher le coach Unaï Emeri en conférence de presse. Ce dernier déclarant « on va s’arranger entre nous », mais cela en dit long sur l’équilibre précaire qui règne entre toutes les stars parisiennes. Mais ce que l’on dit moins du côté parisien, c’est qu’une altercation a éclaté entre les deux hommes. Les coéquipiers des deux attaquants ont même dû venir séparer le brésilien Neymar et l’uruguayen Cavani. Cette guerre des égos peut vite devenir nocive pour le vestiaire parisien car forcément il y aura des répercussions sur le terrain. De plus, Dani Alves, une autre recrue et ami de Neymar a également ajouté de l’huile sur le feu lors d’un coup franc. Celui-ci a récupéré le ballon et refusé de la donner à Cavani avant de le transmettre à Neymar pour que ce dernier tire le coup-franc. Il y a donc bel et bien un malaise au sein de l’armada parisienne.

Un discours devant la presse qui appel au calme

Malgré ces vives tensions apparentes, le discours des joueurs et du staff semble aller dans le même sens. Admettant ces petits différents entre les deux stars à l’égo surdimensionné, l’entraineur parisien refuse pour autant de trancher définitivement qui tirera les coups de pied arrêtés. L’attaquant de pointe uruguayen calmera même le jeu en déclarant qu’il n’y a aucun problème avec son nouveau coéquipier. Il déclare que « ce sont des choses montées en épingle. La vérité c’est que ce sont des choses normales, qui arrivent dans le football. J’en ai entendu parler en discutant avec mon frère, que les gens disent que Cavani ne laisse pas tirer les penalties ou qu’il y a un problème avec Neymar. La vérité c’est qu’il n’y a aucun problème ». Il semble que la situation s’apaise entre les deux buteurs, mais cela durablement ou jusqu’au prochain penalty ?

neymar-clash-cavani